Les larmes du départ

Difficile de partir.

Difficile de dire au revoir.

Difficile de lire dans le regard des êtres chers l’envie de nous retenir.

Je me dois de partir, malgré ce nœud dans la gorge qui m’étreint.

Je laisse derrière moi Amour, Famille et Amis.

Le temps passera, à mon absence ils s’habitueront.

Moi, je vivrai encore longtemps dans les vagues souvenirs des moments passés auprès d’eux.

Du temps, il m’en faudra pour m’adapter, du courage pour surmonter le poids de l’éloignement et du cœur pour tenir.

Ce voyage, si je l’ai désiré.

Pourquoi suis-je triste à l’heure du départ ?

Pourquoi mes joues sont-elles humides ?

Je reviendrai…

Nous nous reverrons…

Ce n’est qu’un au revoir…

L’espoir de futures retrouvailles me donne la force ce jour de partir.

Le cœur lourd mais reposé.

Mariam Sorelle

2 commentaires sur “Les larmes du départ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.