Maltraités en Libye, des migrants ivoiriens sont de retour au pays

 

Les migrants à leur descente de l’avion

Annoncé pour le 16 novembre dernier, c’est finalement le lundi 20 novembre 2017 que le premier vol de l’opération de retour volontaire des migrants ivoiriens bloqués en Libye a atterri à l’aéroport international Félix Houphouët Boigny.

Près de 155 migrants irréguliers rapatriés du pays de Khadafi. Ces migrants atterrissent sur le sol ivoirien dans un contexte sécuritaire assez tendu. En effet, une vague d’indignation et de contestation défraie la chronique depuis la diffusion  de l’enquête  de CNN sur  de la vente aux enchères des migrants en Libye.

Ce retour de 155 migrants dont 89 femmes, 66 hommes est un bon point pour le gouvernement ivoirien qui, aidé de ses partenaires dont l’Organisation Internationale pour les Migrants (OIM), est parvenu à extraire ces migrants des griffes de ceux que les internautes qualifient aujourd’hui  d’esclavagistes des temps modernes. Dans un communiqué de presse, les autorités ivoiriennes assurent que les efforts se poursuivront pour protéger les migrants et assurer leur retour en Côte d’Ivoire pour ceux qui le souhaitent.

Les actions de lutte contre l’immigration irrégulière se sont accrues en Côte d’Ivoire. Dans le cadre de la 9e édition de « Ciné Droit Libre Abidjan », un atelier de renforcement des capacités des journalistes sur les questions migratoires a été organisé du 14 au 15 novembre 2017 par la Fondation Friedrich Naumann. Lequel atelier a permis à une trentaine de journalistes de la presse écrite, en ligne, de la radio, télévision, blogueurs et responsables de communications de ministères de mieux cerner la thématique de l’immigration irrégulière.

Le Directeur Général des Ivoiriens de l’Extérieur, Issiaka Konaté, a au cours de l’atelier de renforcement des capacités des journalistes sur les questions migratoires, dressé un état des lieux du phénomène de la migration irrégulière en Côte d’Ivoire. Il a révélé que selon l’OIM,  le flux migratoire de la Côte d’Ivoire vers l’Italie en 2017 est 8753 immigrants irréguliers dont 5907 hommes, 1263 femmes, 109 mineurs accompagnés et 1474 mineurs non accompagnés.

 

Mariam Sorelle

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *