U-Report Côte d’Ivoire: les jeunes au cœur du changement social

Par l’effet et la magie de la technologie mobile, les jeunes veulent se donner un nouveau mode d’expression à travers U-Report. Un instrument avec lequel ils comptent désormais se faire entendre, et surtout faire passer des messages.

Sydi Tiémoko Touré, ministre de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique s’en est sans doute rendu compte lors du lancement officiel de U-Report auquel il a procédé le mercredi 7 février 2018.  Les jeunes n’ont pas manqué d’y scander « U-Report notre voix compte dans ce pays ». Un slogan qui prend tout son sens après la présentation officielle de U-Report Côte d’Ivoire :

Développée par l’Unicef, U-Report est une plateforme interactive sociale qui permet aux jeunes de s’exprimer sur les sujets à caractère social qui leur tiennent à cœur. Ce mouvement citoyen en Côte d’Ivoire est l’initiative du Ministère de la Promotion de la Jeunesse, de l’Emploi des Jeunes et du Service Civique en partenariat avec l’Unicef.

Pour le Ministre en charge de la Jeunesse, Sydi Tiémoko Touré, cette plateforme technologie permettra à l’État de mesurer l’efficacité des politiques en faveur des jeunes. « U-Report est un instrument qui permet d’améliorer la gouvernance locale et une opportunité pour les jeunes d’avoir plus facilement accès aux informations », a-t-il affirmé.

 

Les U-reports  Ph: Miléquêm Diarassouba

En tant que U-reporters, les jeunes deviennent des acteurs du changement social positif. Ils relayent par la même occasion leurs problèmes et ceux de leurs communautés. Ils  participent aux débats et contribuent aux sondages qu’effectué U-Report .

« Avec des sondages, toutes les deux semaines, cette plateforme est l’un des rares mouvements à prendre en compte l’opinion des jeunes, avec des résultats en temps réel.  U-Report fait remonter l’avis des uns et des autres vers les décideurs en vue des prises de décisions », explique Aïcha Traoré, stratège engagement des jeunes à Unicef Côte d’Ivoire.

U-Report se singularise par l’utilisation de la technologie mobile (SMS, Facebook, twitter) dont l’usage est largement répandu en milieu jeune. La plateforme technologique apparait, à cet effet, comme un excellent outil d’information, de planification et de suivi pour les organisations internationales, voire pour les États.

Après une année d’existence, la Côte d’Ivoire compte plus de 172.000 U-Reporters.  Un nombre qui conforte sa position au rang de 4e mondial, la Côte d’Ivoire est classée première en Afrique francophone.

Photo: Miléquêm Diarassouba

 

Mariam Sorelle

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *