Après 5 ans d’exécution, le C2D franco-ivoirien présente un bilan positif

Les nouvelles sont bonnes, la coopération franco-ivoirienne  est au beau fixe. C’est ce qui ressort des interventions faites par les deux parties lors de la cérémonie de commémoration des 5 ans de mise en œuvre du Contrat de désendettement et de développement (C2D), le 28 juin 2018, à la Primature.

Les festivités du C2D placé sous le thème « construisons le développement de demain », a été l’occasion pour la France et la Côte d’Ivoire de dresser un bilan à mi-parcours des 5 ans d’exécution du C2D en Côte d’Ivoire.

Crédit photo: Abidjan.net

Le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly en sa qualité de président du comité d’Orientation et de Suivi du C2D, a exprimé la gratitude du gouvernement ivoirien à la France pour la mise en place de ce mécanisme qui participe, selon lui, au développement socioéconomique de la Côte d’Ivoire.

« Les différents bilans annuels du C2D sont positifs. À ce jour, 26 conventions d’affectation ont été signées pour un montant total de 1093 milliards de FCFA. Soit près de 95 % du montant des deux contrats. En termes de réalisations effectives, tous les projets du 1er C2D sont soit achevés ou en voie d’achèvement. Plusieurs projets du 2ème C2D sont en cours d’exécution, avec même des projets déjà terminés. Les investissements des 2 C2D ont atteint le montant de 680 milliards de FCFA sur une enveloppe de 782 milliards de FCFA mise à disposition, soit un taux de décaissement de plus de 87 %. C’est à la fois, une performance à saluer et une dynamique à maintenir », s’est réjoui le Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly.

Une satisfaction partagée par la France représentée au cours de la journée de célébration par la Secrétaire d’État, Delphine Geny-Stephann qui précise qu’aucun pays au monde n’a conclu avec la Côte d’ Ivoire un contrat similaire au C2D.


Pour l’ambassadeur de la France en Côte d’Ivoire, Gilles Huberson, le C2D est un partenariat gagnant, car il présente 3 atouts que sont son volume financier unique, son inscription sur le long terme et sa gestion partagée qui permet d’accompagner simultanément la plupart des secteurs clés pour le développement de la Côte d’Ivoire et le bien-être des populations.

« Nous célébrons aujourd’hui les cinq premières années du C2D. Or le C2D a vocation à accompagner la Côte d’Ivoire sur le long terme…Nous fêterons un jour, je l’espère, les dix ans du C2D » , a-t-il souhaité.

Si les initiatives  du C2D sont à saluer, les sociétés civiles françaises et ivoiriennes plaident pour que les actions pour le renforcement de la cohésion sociale soient mises une priorité dans les projets du C2D.


1 commentaire sur “Après 5 ans d’exécution, le C2D franco-ivoirien présente un bilan positif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.