Les actions du C2D dans le secteur de l’Éducation, la formation et l’emploi

Le bilan dressé lors de la commémoration des 5 ans d’exécution du Contrat de désendettement et de développement (C2D), le 28 juin dernier, démontre que ce mécanisme est un veritable outil de developpment.

Pour accompagner le gouvernement ivoirien dans l’éducation, la formation et l’emploi des jeunes, le C2D a fait de l’éducation un secteur-clé de son intervention.  Ce secteur bénéficie depuis 2013 d’affectation de ressources significatives.

Au niveau de l’éducation de base, le C2D a consenti, 71 milliards de Francs CFA pour la construction de 116 écoles dans 6 régions et 240 collèges de proximité en milieu rural, la formation de 26 000 acteurs de l’école et le renforcement des structures de gestion des ressources financières et humaines de ministère de l’Éducation nationale. Les effectives des élèves ont, par ailleurs, connu une hausse de près de 30 % entre 2012 et 2017.

Dans l’enseignement supérieur et la recherche, le C2D a appuyé les grandes écoles et les universités à hauteur de 64 milliards. Avec pour objectif global, la mise en place de la reforme LMD (licence, Master, Doctorat) pour améliorer la qualité et la pertinence du système d’enseignement supérieur.

Ce sont au total 150 000 plaquettes d’information sur le système LMD qui ont été diffusées, plus de 100 bourses octroyés et 5 écoles d’ingénieries réhabilitées à l’Institut National Polytechnique Houphouët-Boigny (INP-HB) de Yamoussoukro.

Dans l’enseignement technique et la formation professionnelle, c’est 43 milliards de FCFA qui ont été engagé pour adapter l’offre de formation aux compétences requises sur le marché du travail. 12 centre de formation ont été construits ou réhabilités, 13 branches professionnelles ont été structurés et 7 secteurs économiques appuyés.

La Côte d’Ivoire qui a toujours consacré à l’éducation une part importante de son budget, accorde près de 23 % des ressources du C2D à l’éducation, la formation et l’emploi des jeunes.

Signé le 3 décembre 2018, à Paris, le deuxième C2D entre la France et la Côte d’Ivoire prendra fin en 2020.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *