In memorium: L’histoire du mannequin rendu célèbre après sa mort

Elle fut méconnue du grand public, jusque dans la nuit du 24 mars 2014, date à laquelle, agressée à l’arme blanche par un chauffeur de Taxi, elle est admise aux urgences du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Cocody à 23h. Le lendemain, Awa Fadiga, mannequin âgé de 23 ans décède sur le carrelage du CHU de cocody, à 13h précises. « Par manque de soin prodigué par le personnel hospitalier qui exigeait d’être payé avant de réaliser les premiers soins. », révélation sur les réseaux sociaux de ses proches des heures après sa mort. Le mauvais traitement que subisse les malades dans les urgences les hôpitaux d’Abidjan est un secret de polichinelle. La mort de la jeune fille comme un cheveu sur la soupe va rencontrer l’indignation des internautes. Le communiqué du ministre de la santé apportant un démenti sur la version des parents, n’aura pas reussi à désamorcer […]