L’amour d’une mère

A l’approche  la fête de la Toussaint, communément appelée fête des morts, je me souviens de cette femme, cette mère qui à la date commémorative des morts, se recueillait  sur la tombe de son fils au cimetière de Williamsville. C’était devenue presqu’un rituel pour elle. Elle y allait deux fois au cours de l’année, à savoir le jour de l’an et le 1er novembre. Certes, elles sont nombreuses, ces mères qui viennent pleurer un être cher le jour de la Toussaint. Mais j’évoque aujourd’hui le souvenir d’une seule, de cette dame qui manquera au rendez-vous cette année. Doukouré Fanta puisque c’est d’elle qu’il s’agit, manquera à l’appel de ce 1er novembre 2014.  Si ce nom vous semble inconnu, sachez que c’est celui de la mère du regretté chanteur  Doukouré Amidou Stéphane alias Douk Saga. Ce célèbre artiste ivoirien, créateur du rythme urbain, le coupé-décalé, un concept  qui a eu bien de […]