Cœur d’enfant Afrique, un nouveau porte-voix de la cause de l’éducation en Côte d’Ivoire

Article : Cœur d’enfant Afrique, un nouveau porte-voix de la cause de l’éducation en Côte d’Ivoire
Étiquettes
12 septembre 2019

Cœur d’enfant Afrique, un nouveau porte-voix de la cause de l’éducation en Côte d’Ivoire

L’association cœur d’enfant d’Afrique a procédé le samedi 7 septembre 2019 dernier à sa rentrée associative en prélude à la célébration du 30e anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant en novembre 2019.

Crédit photo: Cœur d’Enfant d’Afrique

Les jeunes experts que sont Daniel Kénania, administrateur engagement des jeunes à Unicef Côte d’Ivoire, Mariam Doumbouya présidente de l’ONG femme active et Ladji Coulibaly, fondateur de MCDS de Grand-Lahou, ont pour l’occasion partagé leur expérience dans le domaine du bénévolat en milieu communautaire et humanitaire.
Ils ont abordé les questions relatives à la mobilisation de fonds, aux principes du bénévolat et le plaidoyer autant de ressources qui seront indispensables à Cœur d’enfants d’Afrique pour réussir sa mission. 

Photo: Cœur d’Enfant d’Afrique

Rappelant la mission de l’ONG cœur d’enfant d’Afrique, le fondateur Jean François Aman a affirmé qu’il s’agissait d’un plaidoyer pour l’éducation, le droit et le bien-être des enfants.
« Cœur d’enfant d’Afrique est né de notre volonté de sortir de l’immobilisme face à la résurgence de la problématique du travail des enfants, à la recrudescence du viol et tout type de violences perpétrées contre eux, au mépris total de leurs droits les plus élémentaires ; au détriment de leur bien-être physique, mental et social. En tant que de citoyens, soucieux de leur bien-être et de l’équilibre social, il est impossible d’être de ces personnes, « Celles qui attendent » comme l’écrit la célèbre Fatou Diome, au vu de ce qui convient d’appeler la « Crise globale en matière d’éducation » à laquelle la Côte d’Ivoire, notre pays, n’échappe pas. », a-t-il soutenu.

En effet, comme annoncé par les Nations Unies à l’occasion la journée internationale de la jeunesse en août 2019, la moitié des enfants et des adolescents âgés de 6 à 14 ans n’ont pas les compétences de base en lecture et en calcul, même si la majorité d’entre eux vont à l’école.

Cœur d’Enfant d’Afrique qui a son siège à Abidjan s’engage pour l’éducation, le droit et le bien-être des enfants de 6 à 17 ans. 

Elle se donne trois missions :

  • Œuvrer pour une éducation de qualité des enfants, suivant les objectifs du développement durable (ODD4) ;
  • Promouvoir le droit des enfants et lutter contre les violences basées sur le genre (VBG) à leur encontre ; 
  • Contribuer à leur équilibre et leur bien-être à travers des activités citoyennes, culturelles et sportives.

 

Partagez

Commentaires