Enlèvement d’enfant : un drame silencieux en Eburnie

Un phénomène malheureux a vu le jour en Côte d’Ivoire. Il s’agit de celui d’enlèvement d’enfants.

On compte à ce jour ‘’25 cas avérés’’ d’enlèvement et de mutilations d’enfants.
Les images choquantes de ces enfants froidement assassinés font le tour de la toile au grand dam de leurs parents et entourages meurtris. Une véritable perte pour les familles car un enfant arraché aux siens laisse un vide.

La psychose s’est véritablement installée dans la capitale économique ivoirienne. Les parents affolés délogent leurs enfants des salles de classe à chaque rumeur d’enlèvements. Des hommes suspectés de vouloir enlever des enfants sont passés à tabac. Le politique peine à rassurer.
« Nous avons déployé 1500 hommes dont 1000 policiers, 300 gendarmes et 200 militaires dotés de moyen conséquents pour renforcer les patrouilles dans certaines zones criminogènes, les plans d’eau, les abords des écoles, autour des cybercafés ». Cette déclaration faite par le ministre de l’intérieur et de la sécurité, Hamed Bakayoko le mercredi 28 janvier 2015 n’a en rien atténué la peur et l’angoisse des populations.

Une campagne sur les réseaux sociaux, Facebook en l’occurrence, invite les parents à garder leurs enfants à la maison le 2 février prochain si aucunes actions gouvernementales pour freiner ce fléau n’est perceptible sur le terrain.
Qui se cache derrière tout ça ?
Les cybercriminels communément appelés brouteurs sont pointés du doigt dans cette « épidémie » d’enlèvements et assassinats d’enfants qui défraie la chronique.

Une opinion soutient que les enfants enlevés seraient utilisés pour des « crimes rituels ». Si cette piste n’est pas à écarter, il ne faut pas perdre de vue que les élections en Afrique sont précédées dans bien de pays par des enlèvements et disparitions de personnes.

S’il est vrai que la route précède le développement, la sécurité et le bien-être des populations n’en demeure pas moins.

Mariam Sorelle

1 commentaire sur “Enlèvement d’enfant : un drame silencieux en Eburnie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.