Journée mondiale de l’excision, mon cœur est en berne

Ce  6 février, le monde entier se souvient de ces femmes, filles excisées dont le nombre ne cesse de croître. Selon les estimations de l’OMS, plus 125 millions de jeunes  filles et de femmes dans le monde sont victimes d’excision.  En cette journée internationale contre l’excision, j’ai pris de mon temps pour parcourir les écrits sur cette pratique barbare vieille d’un demi-siècle. Je suis offusquée de voir qu’au XXIe, la coutume ne faiblit pas. La pratique perdure. La mise en place d’un système juridique pour réprimer, ou, à tout le moins pour protéger les personnes qui tenteraient de se soustraire à cette pratique est inexistant dans de nombreux pays Africain.

Sur une feuille, impuissante comme les organismes qui luttent contre ce fléau sur le continent, j’ai décidé de marquer ces citations, expressions et bouts de phrases qui ont accroché et affaiblit mon cœur dans ma quête de connaissance sur ce fléau.

‘’ Si Dieu avait jugé le clitoris inutile, il ne nous l’aurait pas donné. Arrêtons de le couper’’ Yassa Zazama.

’Chez nous on couvre d’un voile ce qui touche au sexe, mais reconnaissons que pudeur n’est pas synonyme d’obscurantisme», Dembélé Salimata Keita – « Douleur de femme ».

« Il n’existe nulle part un malheur étanche uniquement féminin, ni un avilissement qui blesse les filles sans éclabousser les pères, ou les mères sans atteindre les fils » Germaine Tillion

« Tout comme l’apartheid, les mutilations sexuelles devraient soulever une vague mondiale de protestations. Quand les femmes en danger de mutilations seront-elles déclarées grande cause internationales ? » Françoise Gaillard

« On a mal à ses femmes caractéristiques féminines, on a mal au cœur de soi-même, on a mal à sa dignité humaine, on a mal pour toutes ces femmes qui nous ressemblent et qui sont niées, esquintées, détruites dans leur vérité » Benoite Groult.

’Toi l’excisée, puisse le soleil qui caresse tes cheveux annoncer l’aube d’un jour nouveau où tes petites sœurs n’auront plus à souffrir comme tu as souffert’’. Benoît Lange et Dominique Voinçon, auteurs de :  » Cicatrice – un village et l’excision ».

Je dis non à cette pratique qui non seulement avilit la femme, mais aussi la tue.

Mariam  Sorelle

1 commentaire sur “Journée mondiale de l’excision, mon cœur est en berne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.