Grossesses précoces: Moyens de contraception, une solution… l’abstinence, une réponse.

Agée de 15 ans, anciennement élève en classe de CM2, Fatou a quitté les bancs depuis deux ans. Elle s’est reconvertie en vendeuse ‘’d’eau glacée’’ dans les rues d’Abidjan. « Ma tante m’a envoyé en ville pour vendre de l’eau. Pour survenir au besoin de mon fils. J’aurai bien aimé poursuivre mes études. Mais le mal est fait », affirme t’elle avec une pointe de regret. Tout en s’éloignant proposer  sa marchandise aux éventuels clients.  Si l’école ivoirienne est confrontée depuis une décennie aux grossesses précoces, le phénomène a pris une proportion inquiétante ces dernières années.  En effet, environ 5000 cas de grossesses non désirées ont été enregistrés durant l’année scolaire 2010-2011. Et 5076 cas pour l’année 2013-2014, selon les autorités ivoiriennes. Le ministère  de l’éducation nationale, préoccupé par l’ampleur du phénomène a institué  un vaste programme de sensibilisation dénommé « Zéro grossesse en milieu scolaire ». Ce programme permet de mettre à la disposition des élèves des préservatifs, des pilules du lendemain et des ateliers en santé sexuelle et de reproduction. Je félicite ces actions qui visent à réduire les grossesses en milieu scolaire. Mais je suis toute de même froissée que l’accent soit mis lors de la campagne de sensibilisation sur les moyens de contraceptions.    À aucun moment l’abstinence sexuelle n’est évoquée. Cette affiche de sensibilisation illustre bien mes inquiétudes.

Crédit Photo : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=989179324425513&set=a.685246951485420.1073741836.100000003644105&type=1&theater
Crédit Photo : https://www.facebook.com/photo.php?fbid=989179324425513&set=a.685246951485420.1073741836.100000003644105&type=1&theater

Même constat dans les cours dispensés.

Dans le cours de SVT (Science de la vie et de la Terre) de ma jeune sœur en classe de troisième sur les moyens d’éviter les grossesses précoces. Le professeur a pris le soin d’expliquer à ces élevés, les méthodes de contraception que sont ;  le coït interrompu, l’abstinence périodique, la prise de la température rectale. Mais à aucun moment il les invite à opter pour l’abstinence sensuelle. Comme avait l’habitude de mentionner à chaque fin de cours sur la sensualité, les professeurs dans mes années collèges. Je suis peut-être vieux jeu mais entendre ma jeune sœur réciter la définition du coït interrompu me mets mal à l’aise.  A l’instar des paquets de cigarettes commercialisés où la note  ‘’Abus dangereux  pour la santé’’ est toujours mentionnée. Je voudrais qu’on puisse sensibiliser les élèves à utiliser les moyens de contraceptions sans oublier de souligner que l’abstinence sexuelle reste le moyen privilégié pour être à l’abri des grossesses précoces.

Mariam Sorelle

 

2 commentaires sur “Grossesses précoces: Moyens de contraception, une solution… l’abstinence, une réponse.

  1. Bel article ma très chère Mariam Sorielle.

    Mais tu conviens avec moi que ce n’est un secret pour personne, la jeunesse d’aujourd’hui connaît la sexualité plus que les adultes. Ne nous voilons pas la face. C’est la triste réalité. Je ne penses pas que c’est à l’école que cette jeunesse apprend tout ceci. C’est plutôt son environnement. Je te mets au défi,va parler d’abstinence sexuelle à un jeune, il va se moquer de toi. Je ne dis pas que je suis « pour » ce type de sensibilisation mais je penses que cette publicité se veut être une sensibilisation réalise. Je ne défends pas les concepteurs de cette affiche. C’est peut-être une nouvelle tactique de sensibilisation (ils sont fatigués de parler d’abstinence lol). La sexualité n’est plus un tabou. Bon après tout c’est juste mon opinion. En tout cas, j’aime ton article surtout avec les statistiques.

    1. Merci Benjamin. Je suis d’avis contraire. Faire des affiches avec de tels slogans sous entend que les parents, le système educatif ivorien a démissionné. Du genre on est conscient que nos enfants ont des rapports sexuels précoces. On les encourage tout en les donnant des topos pour éviter le pire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.